Logo de la Région wallonne Allez directement au contenu de la page Commission des arts de Wallonie Recherche avancée
  FR - EN   Portail Wallonie | Accueil - Plan du site - Contact
 

"Le regard dispersé" de Jean-Claude Heupgen

Hall d'entrée de l'immeuble Tilot à Jambes (Namur)
Service public de Wallonie, Direction générale de l'Agriculture, des Ressources naturelles et de l'Environnement

L'occupation du hall de D.G.R.N.E., à Namur, a requis toute l'attention du sculpteur Jean-Claude Heupgen. Convaincu que l'homme est incapable d'appréhender l'espace sans le délimiter (« comme nous sommes incapables d'appréhender l'infini », dit-il), il a choisi de moduler cet espace très étroit en favorisant la dispersion du regard. Comment ? Par un tracé géométrique au sol qui concentre l'attention du visiteur, dès qu'il franchit le sas d'entrée, et dirige sa vision sur le centre du hall. Le revêtement en pierre noire de Denée, près de Maredsous, est adouci par les traits d'un dessin géométrique effectué à la fraise. Deux lignes de carrés, séparés en leur milieu par une ligne fraisée conduisent à un pavement uni, cette fois. Cette rythmique régulière a pour fonction d'attirer le regard et de dynamiser la déclinaison trop terne du sol jusqu'aux pieds des trois sculptures en bois taillés, qui s'élèvent entre deux colonnes.

Les trois oeuvres de bois (2,5 x 0,3 x 0,3 m) s'élèvent selon une disposition  triangulaire de manière à ce que les faces tournées vers l'intérieur forment un triangle équilatéral resserré. Leurs surfaces sont sculptées de motifs réguliers en saillie de plusieurs centimètres, selon un dessin géométrique qui tient du labyrinthe. En se déplaçant dans le hall, le passant perçoit différemment les sculptures qui modulent la lumière naturelle qui se répand dans l'espace par les baies vitrées. Son regard rebondit sur les traits sculptés et s'échappe sans cesse vers d'autres formes qui le renvoient encore. Accoutumé à suivre les lignes en creux qui le balade de gauche à droite et de haut en bas, l'oeil ne cesse de circuler le long de la sculpture.  La représentation que se fait le spectateur de l'espace est modifiée par les circonvolutions incessantes qu'a suivi son regard.

Jean-Claude Heupgen Jambes 04 Jean-Claude Heupgen Jambes 02

Jean-Claude Heupgen Jambes 03

 

 

 

 droite
 bas
    Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité   Haut de la page