Logo de la Région wallonne Allez directement au contenu de la page Commission des arts de Wallonie Recherche avancée
  FR - EN   Portail Wallonie | Accueil - Plan du site - Contact
 

Pinky Pintus : perception et impression

Service public de Wallonie, direction des Routes du Brabant wallon

Surplombée par une passerelle, le comptoir d’accueil, créé ici par Pinky Pintus, cherche à s’inscrire totalement dans l’univers de la direction générale des Routes et Bâtiments du Service public de Wallonie (SPW). Dans cet édifice destiné à la gestion des réseaux routiers, Pinky Pintus s’évade en évoquant l’univers des paquebots que lui inspirent les gardes corps de la passerelle qui surplombe le premier étage. Dès lors, dessine-t-elle un comptoir d’accueil en forme de proue de navire très stylisée. Disposées angulairement, les faces du comptoir sont deux quadrilatères posés obliquement pour contredire la succession des murs verticaux partout ailleurs. Ces obliques suggèrent un mouvement, quoi de plus normal dans un tel cadre. 

Comparant les ailes du bâtiment à celle d’un avion, la designer prolonge ses rêveries en imaginant le voyage que le visiteur pourrait accomplir à l’aide d’images projetées. En face du comptoir, une zone de repos et d’attente convie le visiteur à pérégriner à la découverte des travaux routiers. Des projections d’images numériques sur un mur, clichés privés et photographies réalisées par Muriel Thies, témoignent de l’impact des réalisations de ce ministère. Judicieuse entrée en matière pour les visiteurs invités à une séance de travail. Outre l’aspect narratif du programme, Pinky Pintus compte sur la distorsion des images. Projetées en oblique sur le mur, déformées donc, celles-ci renforcent une volonté de brouiller les repères spatiaux, de déstructurer l’espace.
En projetant l’image lumineuse d’un cadran d’horloge sur le mur latéral du comptoir d’accueil, c’est comme si l’on tournait le temps en dérision. Ce jeu sur sa représentation n’est pas dénoué d’humour. Tâche lumineuse omniprésente, le visiteur se retrouve face au temps lorsqu’il oblique pour s’adresser à l’accueil, face à une réalité concrète de son voyage.
Le mobilier a été conçu avec la complicité de l’Atelier Naos, designer et ensemblier liégeois lui-même lauréat d’un concours de la Commission des arts à Charleroi. L’espace créé derrière cette proue abrite ordinateur, téléphone et autres accessoires. Les matériaux choisis sont le chêne blanchi et l’inox pour les accessoires. Un cordon de lumière souligne la liaison du meuble au sol pour donner une impression de lévitation.
 
 
  Pinky Pintus Ottignies 01  
Pinky Pintus Ottignies 02 Pinky Pintus Ottignies 03

Pinky Pintus Ottignies 04

© Transit

 

 

 

 

 droite
 bas
    Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité   Haut de la page