Logo de la Région wallonne Allez directement au contenu de la page Commission des arts de Wallonie Recherche avancée
  FR - EN   Portail Wallonie | Accueil - Plan du site - Contact
 

"L'intime Jamie" de Jean-Pierre Husquinet

Immeuble de l'avenue Bovesse, 100 à Jambes (Namur)
Service public de Wallonie - Direction générale des pouvoirs locaux, de l'action sociale et de la santé
 

Confronté à un espace étouffant bien qu'il s'agisse d'un hall d'accueil, l'artiste liégeois Jean-Pierre Husquinet a préféré respecter la configuration, plutôt que d'en donner une impression trompeuse, à l'aide d'artifices décoratifs (miroirs, peintures murales etc.) Il a accentué l'atmosphère d'intimité que génère la disposition architecturale en tendant trois cordes colorées. Celles-ci équivalent aux trois voix (douze mesures chacune) d'une composition musicale intitulée "Jamie", selon un système original associant musique et couleur, qu'il a mis au point. L'amateur peut même écouter le morceau, à la demande. Une quatrième voix est figurée au sol par une ligne mosaïque qui prend sa source à l'extérieur : C'est une invitation à entrer, un accompagnement pour celui qui se rend au siège de la DGASS (La Direction générale de l'Action sociale et de la Santé).

Les cordes arpentent le hall et, dans un mouvement contradictoire, en donnent la mesure correcte (elles ne trahissent pas son exiguïté). Toutefois, elles promettent la possibilité de son extension mentale. Leur présence sculpturale, l'impact visuel de leurs colorations et le rythme mélodieux de la composition musicale transforment ce hall en un espace poreux d'où émergent les voies silencieuses des imaginaires vers lesquelles elles convergent.

La teinte générale des murs et des plafonds, un bleu nuit sombre, suggère une atmosphère de détente, de sécurité, voire de cocon protecteur. Plusieurs lampes halogènes, incrustées dans le plafond de manière disparate, évoquent la voûte céleste et le firmament étoilé tel qu'il peut s'apprécier un soir d'été. La disposition aléatoire des lampes est une réponse délicate à la tension spatiale induite par les cordes. Sous l'effet de cette lente musique reposante et de l'atmosphère de douceur suggérée par l'intérieur, le hall administratif s'est imperceptiblement transformé en un espace de convivialité et de recueillement. L'attente n'est plus laborieuse, elle s'écoule au rythme harmonieux des accords colorés.


© Transit photo


© Transit photo


© Transit photo


© Transit photo

 

 droite
 bas
    Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité   Haut de la page