Logo de la Région wallonne Allez directement au contenu de la page Commission des arts de Wallonie Recherche avancée
  FR - EN   Portail Wallonie | Accueil - Plan du site - Contact
 

Ancien Couvent des Célestines (Namur)

Cabinet ministériel

Délimité par la rue de l'Étoile, la rue du Lombard, la rue du Premier-Lanciers et la rue Pépin, le quartier des Célestines, à Namur, doit son nom au remarquable Couvent qui y fut érigé entre 1635 et 1658. Il n'en subsiste aujourd'hui que la partie centrale, caractéristique de l'architecture mosane traditionnelle où alternent les briques et les cordons de pierre de taille. Sa réhabilitation récente, confiée à l'atelier d'architecture namurois L'Arbre d'Or, l'a destiné à accueillir un cabinet ministériel.

Ce projet, mené conjointement par la Ville de Namur et la Région wallonne, s'inscrit dans un vaste programme urbanistique de revitalisation qui vise à relier le haut et le bas de la cité mosane, jusqu'aux rives du fleuve, par un itinéraire piétonnier jalonné de placettes et d'espaces de verdure. Le coeur de ce nouveau complexe historique est la nouvelle place des Célestines, qui s'étend face à la façade principale de l'ancien couvent. Le principe qui a prévalu à la conception urbanistique de la place est de reconstituer une cour fermée qui évoque l'ancien cloître disparu.

A côté de la future place, s'ouvre une esplanade qui rejoint la rue du Lombard et recoupe partiellement l'ancien tracé d'un cours d'eau, le Houyoux, qui serpentait dans le quartier et conditionnait les activités économiques qui s'y déroulaient. C'est à cet endroit que les architectes ont suggéré d'intégrer une sculpture-fontaine. Après examen et accord, la Commission des arts de la Région wallonne, chargée du concours, a choisi le projet de Florence Fréson, intitulé Jardin de pierres.

 

Les Célestines
© Transit photo

Adresse : Place des célestines, 1  5000 Namur
Conditions d'accès : zone extérieure accessible sans restriction

 droite
 bas
    Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité   Haut de la page