Logo de la Région wallonne Allez directement au contenu de la page Commission des arts de Wallonie Recherche avancée
  FR - EN   Portail Wallonie | Accueil - Plan du site - Contact
 

Jean-Pierre Husquinet : Voir la musique, entendre la couleur

Passionné de musique et musicien à ses heures, l'artiste liégeois Jean-Pierre Husquinet a mis au point, à la fin des années 80, un système qui relie musique et peinture, en associant les douze notes dans la gamme chromatique musicale et les douze couleurs du cercle chromatique pictural. Chaque carré peint équivaut ainsi à une note dont la valeur détermine la surface colorée dans une colonne de quatre carrés. Une colonne de quatre carrés égale, quant à elle, à un temps (une noire,/bémol). C'est ainsi que ses premières oeuvres peintes étaient constituées de successions de colonnes en carrés colorés, susceptibles d'être interprétées musicalement.

Progressivement, Jean-Pierre Husquinet a été amené à renoncer à la transcription sur toile. Il a alors choisi d'écrire ses "partitions colorées" sur des cordes. Offrant une grande variété de diamètres et de textures, les cordes peintes permettent à l'artiste de proposer des "installations" chaque fois différentes, dans des lieux différents, voire dans un même endroit. Exactement, comme une partition de jazz peut être interprétée différemment de la part de divers musiciens. Jean-Pierre Husquinet étend ainsi ses cordes peintes dans des lieux et en modifie la perception. Comme pour les toiles, le propos n'est pas d'illustrer une musique, ni de sonoriser une image, mais d'associer deux structures de composition.

L'usage de cordes à conduit Jean-Pierre Husquinet à s'intéresser aux noeuds, lieux où se croisent et se chevauchent ses cordes/partitions. "Mon travail avec les cordes, explique-t-il, m'a amené à réfléchir à la signification du noeud, qui est une forme de labyrinthe à travers lequel il faut chercher son chemin, comme la partition musicale est aussi un cheminement." Devenu membre de la Guilde internationale des faiseurs de noeuds, l'artiste exploite de nouvelles formulations plastiques, de nouvelles possibilités d'agencement pour ses cordes, qui accroissent la présence sculpturale de ses oeuvres.

Jean Pierre Husquinet

Naissance à Ougrée, en 1957
Etudes à l'Académie des Beaux-Arts de Liège. Spécialisation en sérigraphie
Enseigne à l'Ecole d'Art de Valenciennes.

Sélection d'expositions

1982 :

La Chataigneraie, à Flémalle

1983 :

Cabinet des estampes, à Liège

1989 :

Simposio de arte geometrico y constructivo, Centro Culturale, à Madrid (Madrid)

1990 :

Douze construits, Sala Previa, à Madrid (Madrid)

1992 :

Galerie Cyan, à Liège.
Kleiner bilder, Objekte, Plastiken, Galerie St Johann, à Sarrebruck (Allemagne).

1993 :

Ropes, installations, à Horion (France)

1996 :

Andernach, à Rathaus (Allemagne)

1997 :

Conkrete Kunst, Cultureel Centrum, à Knokke-Heist
Konkrete resultate, à Budapest (Hongrie)
Prix Triennal Ianchelevici, Musée en Plein Air du Sart-Tilman, à Liège.

1998 :

Regard sur l'estampe en France de 1945 à nos jours ?,
Salle Célestin Port, à Angers (France)
Kunst in Europa, Saulenhalles des Parlaments, à Vienne (Autriche).

1999 :

Europaktiv, Schloss Burgau, à Düren (Allemagne)
Univoque, V.A.C., à Ventabren (France)


 

Installations

1994 :

installation et performance, Piscine communale, à Mouscron

1995 :

installation et performance, La Friche Belle de Mai, à Marseille (France)

1999 :

Installation, C.H.U., Musée en Plein Air du Sart-Tilman, à Liège.

 droite
 bas
    Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité   Haut de la page