Logo de la Région wallonne Allez directement au contenu de la page Commission des arts de Wallonie Recherche avancée
  FR - EN   Portail Wallonie | Accueil - Plan du site - Contact
 

Nicolas Kozakis

Starry, intégration artistique au Centre funéraire de Welkenraedt, 2012
L’intervention artistique dans un centre funéraire relève de la gageure. On pense à la difficulté à rencontrer la dimension tragique du lieu, sa richesse symbolique et la diversité des traditions du multiculturalisme. Et, puis, il y a le danger de développer une œuvre « convenue » et de préférer ne pas laisser surgir de sens par peur de déranger. Avec les 31 étoiles scintillantes peintes sur le plafond qui couvrent l’ensemble du complexe de Welkenraedt, Nicolas Kozakis est parvenu à intégrer toutes ces données et à instiller une vision poétique, contemporaine et féconde. « C’est, explique l’artiste, à l’initiative de Daniel Dethier que j’ai été invité à travailler. J’ai d’abord pensé à un dessin qui reprenait la structure d’un diamant taillé. Et puis, mon projet a évolué vers la conception d’une constellation. Tant par leur taille monumentale, leur dynamisme que leur proximité, les étoiles qui sont toutes différentes invitent le regardeur à un rapport très physique. On est à l’opposé de la décoration. C’est bien sûr une image du ciel qui, pour moi, hors de tout aspect confessionnel, représente un lieu de passage. J’ai également décliné le motif sur la carrosserie des fours du crématorium pour l’intégrer à la scénographie imaginée par Daniel Dethier. » La qualité du rapport à l’architecture doit être relevée. Kozakis a su intégrer son travail aux concepts développés par les auteurs de projet. Il a su suivre leur volonté de concevoir un plafond avec des surfaces réfléchissantes pour permettre l’éclairage indirect des salles sans sources lumineuses apparentes. Il a su exploiter le matériau iridescent qu’ils lui recommandaient. Il a su tirer profit des calculs photogrammétriques qui définissaient l’implantation optimale des peintures. Sa composition semble aussi flotter sur le lieu : mettant à profit la transparence des parties hautes des murs, il laisse filer ses étoiles de l’intérieur vers extérieur dans un enchaînement infini qui mène notre œil d’une peinture à l’autre. 
Pierre Henrion
Starry, Intégration au plafond du centre funéraire de Welkenraerdt, 2012 (architecte Daniel Dethier)
Peintures acryliques et synthétiques, billes de verre, paillettes - dimensions variables
Kozakis Starry 2012 Kozakis Starry 2012(détail)
© Neomansio
© Neomansio
Retour
 
 droite
 bas
    Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité   Haut de la page