Logo de la Région wallonne Allez directement au contenu de la page Commission des arts de Wallonie Recherche avancée
  FR - EN   Portail Wallonie | Accueil - Plan du site - Contact
 

Les Publications

Quand l'Art épouse le Lieu - tome 1

Quand l'Art épouse le Lieu - Michèle-Pierre Marchal
collection Profils 2, Ministère wallon de l'Équipement et des Transports,
3ème trimestre 95, Editions MET 95

Mise en place, à titre expérimental le 6 juillet 1993, puis installée officiellement le 23 décembre 1993, la jeune Commission des arts de la Région wallonne n'a pas tardé à démontrer son dynamisme et son audace.
En moins de deux ans, elle a déjà proposé six projets d'intégration d'oeuvres d'art dans deux bâtiments en construction de la Région wallonne : celui de la place de Wallonie à Jambes et celui de la rue du Tan à Namur.
Explorant les grands courants de la création contemporaine - qu'il s'agisse d'abstraction lyrique ou d'art plus construit, de figuration ou d'approche conceptuelle - , toutes ces oeuvres sont, aujourd'hui, achevées et entretiennent, avec les composantes spatiales et architecturales des lieux qui leur sont dévolus, une relation de nécessité.
Quand l'Art épouse le Lieu, s'apparente à une douce errance dans ces bâtiments publics, qui, décidément, ne manquent pas d'art, et invite le lecteur à découvrir l'oeuvre et la démarche des artistes qui ont participé à l'aventure : Costa Lefkochir, Francis Dusépulchre, Anne Mortiaux, Françoise et Georges Pirson, Béatrice Dooms et Jean-Marie Mathot, Bernard Thiran et Filip Roland.

Michèle-Pierre Marchal est née, en 1964, dans la banlieue liégeoise. Après des études d'institutrice primaire, elle obtient une licence en journalisme et communication à l'Université Libre de Bruxelles. Journaliste pour un quotidien régional de 1989 à 1994, elle collabore aujourd'hui à des mensuels spécialisés en art et en bandes dessinées.

 

Quand l'Art épouse le Lieu - tome 2

Quand l'Art épouse le lieu [2] - Pierre-Olivier Rollin
Collection profils, 6, Ministère de l'Equipement et des Transports,
Editions MET&Perron, 2000.

Ce volume de la collection profils est le second consacré aux intégrations d'oeuvres d'art dans les bâtiments de la Région wallonne. Il recense les huit dernières sélections de la Commission des arts de la Région wallonne.
Installée officiellement en 1993, celle-ci compte à son actif quatorze intégrations d'oeuvres d'art dans des bâtiments régionaux. Toutefois, ce bilan quantitatif ne doit pas occulter le bilan qualitatif : les oeuvres réalisées répondent de manière diverses et originales, à l'exigence d'intégration et témoignent de la vitalité créatrice actuelle et de la vitalité des formes d'expression platiques contemporaines.
Ce deuxième tome de la série Quand l'Art épouse le Lieu se veut un parcours à travers les réalisations de Jean-Pierre Husquinet, des artistes du CREAHM associés à Dominique Bonsang, de Pierre Culot, de Yann Kersalé, de Michel Scheer, de Florence Fréson, de Léon Wuidar et de Ladislas de Monge. Autant de sensibilité particulières qui, sous des formes contemporaines, ont su se concilier à des exigences spatiales, architecturales, historiques, administratives, etc. De Charleroi à Liège, en passant par Namur, se dessine un itinéraire artistique, jalonné d'internentions plastiques, qui, tout en respectant le passé, éclaire le présent et modèle l'avenir de la Région wallonne.

Pierre-Olivier Rollin est né, en 1970, à Charleroi. Après une licence en journalisme et communication, à l'université libre de Bruxelles, il obtient une licence en histoire de l'art et archéologie. De 1996 à 2000, il est chroniqueur artistique pour un quotidien communautaire et plusieurs revues généralistes et spécialisées. Il est aujourd'hui chef du secteur des arts plastiques de la direction générale des Affaires culturelles de la province de Hainaut.

 

 Profils9

Quand l'Art épouse le lieu [3] - Ludovic Recchia
Collection profils, 9, Ministère de l'Equipement et des Transports,
Editions MET&Perron, 2004.

Ce troisième tome de la série "Quand l'art épouse le lieu" est consacré aux sept derniers travaux d'intégration d'oeuvres d'art dans les édifices de la Région wallonne. L'auteur a souhaité les aborder selon deux familles de critères parfois antithétiques. D'une part, l'intégration est perçue comme une forme d'art actuel se déjouant des compromis ; d'autre part, dans une perspective plus historique et plus ouverte, elle est considérée comme une forme complexe et hautement évoluée d'art "appliqué". Dans ce cas, et en regard des travaux et des réflexions à venir de la Commission, c'est de l'intégration de l'art à l'environnement au sens large du terme dont il est ici question. Sculpture, photographie, tapisserie, peinture, couleur et lumière, littérature, l'intégration revêt une pluralité de formes, toutes traités spécifiquement dans cet ouvrage.

Historien de l'art (ULB), Ludovic Recchia est conservateur des collections "Industries d'art" au musée royal de Mariemont. Auteur d'articles sur l'art contemporain et sur l'histoire de l'architecture, il mène aujourd'hui des travaux de recherches sur la définition des arts appliqués et la médiation des métiers d'art en Hainaut.

 

 Rencontre 25 05 04

Journée de rencontre - Commission des arts de la Région wallonne, 25/05/2004
Coordination : Pierre Henrion

[2004]

Au départ de considérations générales sur l'art public, la Journée de rencontre du 25 mai 2004 a focalisé l'attention sur les activités de la Commission des arts de la Région wallonne. Cet évènement a été l'occasion de donner des informations précises sur son fonctionnement et sur le cadre légal et contractuel des interventions qu'elle suscite. Ce constat après plus de dix ans de travail a permis de mener à bien une réflexion de fond associant tous les acteurs des opérations : décideurs politiques, membres de la Commission, plasticiens, architectes, ingénieurs, fonctionnaires en charge du suivi des dossiers, occupants et usagers des bâtiments ... La Journée de rencontre a créé un espace de dialogue, où chacun a pu faire part de son expérience et de ses attentes, pour dégager une évaluation propospective à même de favoriser le déroulement des réalisations à venir.

 

 

 droite
 bas
    Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité   Haut de la page